Pour parler de Logiciels Libres en milieu professionnel... ou pas!

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, octobre 20 2012

Adieu yum, bonjour dnf!

Adieu yum, ce n'est peut être pas pour tout de suite quand même! Mais cela approche...

Le fabuleux gestionnaire de paquets yum (YellowDog Updater Modified), que nous utilisons depuis les débuts de Fedora, n'a jamais cessé de s'améliorer au fil du temps. Il a toujours été simple à utiliser, pas forcément rapide ni efficace dans la gestion des dépendances au tout début, mais il est maintenant un des meilleurs gestionnaires de paquets disponibles. Son succès l'amène d'ailleurs sur la plus part des distributions basées sur des RPMs.

Ses avantages aujourd'hui sont à mon avis les suivants:

  • Une seule commande comme point d'entrée (yum)
  • Une gestion automatique de son cache
  • Un affichage clair et efficace
  • Programmé en python
  • Fichiers de configuration simples et clairs
  • Facilité pour développer des plugins
  • Sa rapidité

Mais, bien souvent quand un produit arrive à une telle maturité, il peut être intéressant d'explorer de nouvelles pistes. Peut être pour contrer l'ennui de ses développeurs qui sait... Du coup, un fork a été crée, pas forcément avec délicatesse vis à vis des mainteneurs du yum originel, mais ça c'est fait. Le nouveau projet s'appelle DNF, ce qui ne veut rien dire car le nom est peut être temporaire. Il est censé améliorer certains points, déjà du point de vue des performances (ah?), de l'utilisation possible d'autres langages que python, et d'une mise à disposition d'une API claire et propre.

DNF est déjà disponible dans la Fedora 18, ce sera donc l'occasion de le tester. Mais il ne faudra pas s'attendre non plus à une révolution, l'ensemble du projet DNF étant un fork de yum il en utilise encore une très grande partie. D'ailleurs la commande dnf s'appellera peut être de nouveau yum quand elle pourra complètement le remplacer dans une future Fedora.

Le but premier de dnf est de fournir la bibliothèque hawkey qui s'appuie sur libsolv pour la résolution des dépendances. Pour information libsolv vient du monde openSuse. A terme toutes les résolutions de dépendances, pas forcément dans yum/dnf, s’appuieront sûrement sur libsolv.

Proposer une nouvelle API, plus propre/précise, permettra aussi une meilleure intégration dans l'environnement graphique. A voir ce que cela donnera dans Gnome par exemple.

Pour tester dnf, il suffit de l'installer:

yum install dnf

Les commandes dnf sont identiques (pour l'instant?) à yum, pas la peine d'en parler:

dnf help

Le fichier de conf se trouve logiquement dans /etc/dnf/dnf.conf. A voir sur le long terme ce que donnera dnf.

vendredi, octobre 19 2012

Configurer sysctl avec systemd

Sur la prochaine Fedora 18, l'ancestral fichier /etc/sysctl.conf n'existe plus. Il faut maintenant déposer les modifications souhaitées dans un fichier .conf dans le répertoire /etc/sysctl.d.

Ce qui est dommage pour l'instant, c'est que la commande sysctl -p, que nous avions l'habitude de lancer pour prendre en compte les nouvelles modification, n'a pas connaissance de tout ceci. Elle finit donc en erreur. Ceci est dû au fait que les fichiers présents dans /etc/sysctl.d sont en réalité pris en charge par le service systemd-sysctl. Donc pour activer tout changement:

systemctl restart systemd-sysctl.service

Exemple concret pour l'activation des Magic Sysrq Keys:

echo "kernel.sysrq = 1" > /etc/sysctl.d/magic.conf
systemctl restart systemd-sysctl.service

Pour vérifier:

sysctl kernel.sysrq

Que de surprises avec cette Fedora 18!

jeudi, octobre 11 2012

Adieu Smolt, bonjour Census!

Smolt pour ceux qui ne connaîtraient pas, est un projet pour collecter les informations matériels des utilisateurs Fedora/RedHat (et OpenSuse, merci Pingou). Le but étant d'avoir des statistiques détaillées sur le parc d'ordinateurs tournant sous un des OS au chapeau. Cela se présentait sous forme d'une page lors du premier démarrage de la machine, après son installation, demandant si les statistiques pouvaient être envoyées sur le serveur Smolt. Les informations envoyées étaient bien sûr anonymes, et l'utilisateur, s'il le souhaitait, pouvait les compléter, principalement pour indiquer le niveau de support du matériel (bref si son pc fonctionnait sans rien faire).

Exemple de page Smolt.

Malheureusement, Smolt n'est pas super bien maintenu. Par exemple il ne fonctionne pas sous RedHat 6. L'infrastructure hébergeant le service a aussi été mal conçue à la base, et est bien trop souvent inaccessible. De plus, tout le travail sur les statistiques collectées, le besoin d'origine, est que trop difficilement exploitable. Partant de ce constat, Smolt ne sera plus utilisé et va devoir bientôt prendre sa retraite.

Ce départ en retraite sera progressif, mais il est déjà prévu pour la fin de l'année. Les requêtes seront redirigées vers des serveurs expliquant tout ceci. Ces redirections disparaîtront totalement fin 2013.

La Fedora 18 (dont la beta a été retardé) ne devrait donc logiquement plus nous proposer l'envoie des données vers Smolt.

Bien sûr le besoin d'origine, disposer de statistiques sur le matériel des utilisateurs et son bon support est toujours présent. Un remplaçant de Smolt est donc déjà prévu, ce sera le projet "Census". Pour l'instant pas plus d'information sur ce dernier.

jeudi, septembre 27 2012

Anaconda 18

Un des changements qui sera sûrement le plus visible dans la prochaine Fedora sera celui concernant le programme d'installation Anaconda.

Ce dernier a été complètement repensé et s'oriente vers un menu principal, puis des éléments à configurer dans l'ordre qu'on veut, avant de lancer l'installation (un peu à la slackware, en plus jolie). Fini l’enchaînement d'étapes linéaires. Bien sûr tant que les éléments obligatoires n'ont pas tous été configuré, l'installation ne se lance pas.

En image pour mieux se rendre compte, avec l'écran principal:

F18_install

Un exemple de page de configuration:

F18 choix fuseau horaire

Notez l'emplacement du bouton "back", peut être pas le meilleur emplacement.

Enfin sur le DVD d'installation, la page pour choisir son environnement (Gnome, KDE, etc):

F18 choix environnement

Je dois dire que l'aspect global est plutôt réussi, et la configuration de l'installation semble se faire en un minimum d'étapes, ce qui la rend beaucoup plus simple. Le travail n'est bien sûr pas terminé (le partitionnement est une horreur), mais c'est déjà prometteur.

L'installation en mode texte a aussi été revu sur le même principe, encore plus light du coup (style *BSD):

installeur text

Faudra voir ce qu'en penses les utilisateurs??

mardi, septembre 18 2012

Fedora 18 alpha

Juste une brève information pour signaler la sortie "officielle" de la Fedora 18 alpha.

Voici une liste non exhaustive des nouveautés:

Pour l'environnement graphique

  • NetworkManager Hotspots facilite la création de hotspot wifi
  • Conception nouvelle pour le système d'installation, plus de flexibilité en simplifiant l'interface
  • Gnome 3.6, KDE 4.9, Xfce 4.10, Sugar 0.98, ainsi que l'arrivée de MATE (fork de Gnome2)

Pour les sysadmins

  • Base de données NoSQL Riak
  • Samba 4 pour le support SMB3 et des domaines de confiance FreeIPA
  • Système de mises à jour offline pour installer les paquets au démarrage
  • Fedora 18 sera capable de joindre facilement un domaine AD ou un royaume FreeIPA

Pour les développeurs

  • Python 3.3
  • Rails 3.2
  • Perl 5.16 supporte l'Unicode 6.1
  • L'optimisation Power7 ppc64p7 est ajoutée comme plateforme supportée pour les paquets Fedora 18

Nuage et Virtualisation

  • OpenShift Origin (PaaS)
  • Eucalyptus pour les infrastructures privées compatibles AWS (IaaS)
  • Les paquets OpenStack sont synchronisés avec la version "Folsom" prévue pour la fin septembre
  • Heat pour fournir une API d'orchestration pour les applications dans le nuage. Il s'agit d'un projet en rapport avec OpenStack.
  • Virt Live Snapshots permet de faire des snapshots de machines virtuelles QEMU/libvirt sans avoir à les arrêter
  • oVirt est mis à jour en version 3.1 avec de nouveaux outils graphiques

Pour en savoir plus, ou si vous souhaitez contribuer en essayant cette version, n'hésitez pas à lire la release note ainsi que les bugs connus. La liste des fonctionnalités de la Fedora 18 est ici.

Version finale de la Fedora 18 prévue en novembre 2012.

lundi, septembre 3 2012

Monter un PC de salon, le choix du matériel

L'objectif

L'objectif du PC de salon (ou HTPC pour faire court), c'est de pouvoir regarder ses films de vacances, des photos ou encore écouter de la musique, le tout confortablement installé dans son salon. Une interface logiciel visuellement agréable est souhaitable, ce qui correspond complètement à XBMC.

Présentation de XBMC

XBMC permet de gérer sa médiathèque en tout simplicité, les fichiers pouvant être stockés sur différents support, du disque interne/externe, au partage samba/NFS/aFS etc. Il gère en plus des profils utilisateurs ce qui est bien pratique. Les gros avantages de XBMC sont qu'il récupère certaines informations sur le net, vous avez donc ainsi un résumé du film, une note (imdb), la durée, la qualité etc et surtout il retient où vous vous êtes arrêté dans le film et coche quand ce dernier a été vu en entier. Extrêment pratique. Il est hautement personnalisable via des addons et autres thèmes directement installables depuis l'interface XBMC.

Les critères du choix du matériel

Revenons au matériel. Ce PC est donc forcément relié à une TV (ou vidéoprojecteur) et éventuellement à un kit Home Cinema pour le son. Le plus consommateur en ressource étant les films, qui sont de plus en plus souvent en HD maintenant. De ce constat simple, nous pouvons déjà établir quelques critères:

  • 1 connexion HDMI (incontournable) vers l'ampli ou la TV
  • Assez de ressources pour lire des video HD

Ces critères vont nous aider à choisir le bon matériel. En fait, c'est assez simple, et pas forcément coûteux vu qu'il n'est pas du tout nécessaire d'avoir le dernier i7 pour s'en sortir (au contraire). Pour affiner notre sélection, rajoutons qu'il faut que l'ensemble soit très silencieux et plutôt faiblement encombrant, installation dans un salon oblige. Pour être sûr du silence, le plus simple est d'opter pour un PC faible consommation. Qui dit faible consommation, dit faible dégagement thermique et donc peu ou pas de ventillation, parfait pour notre usage. Il vaut mieux aussi opter pour une alimentation externe si c'est possible, toujours dans l'idée d'éviter du bruit. Si nous complétons notre liste de critères, cela donne:

  • 1 connexion HDMI vers l'ampli ou la TV
  • Assez de ressources pour lire des video HD
  • Peu coûteux
  • Petit
  • Silencieux
  • Faible consommation électrique
  • Alimentation externe

Le choix est donc simple car avec ces critères, il ne reste plus grand chose. Il sera difficile de faire tenir un i7 ou autre machine de course la dedans. Heureusement, depuis quelques années maintenant, avec l'arrivée des netbooks, une gamme de PC de bureau, utilisant le même matériel, (dit nettop) convient parfaitement. Au niveau CPU, il s'agit d'Intel ATOM au minimum double-coeur tournant autour des 1.5Ghz. Largement suffisant pour lire des videos en qualité standard, de la musique et des photos. Il existe l'équivalent chez AMD (avec les NEO). En tout cas c'est bien cette catégorie de PC qui nous intéresse mais il reste la partie video HD à traiter.

Concernant la partie video HD, c'est sur ce point qu'il faut faire attention. XBMC supporte depuis assez longtemps l’accélération video. La première couche a avoir été supporté est VDPAU pour les cartes NVIDIA. Le support pour les cartes AMD est arrivé il y a quelques mois. Pour le reste c'est un peu le néant à part quelques projets exotiques (le Raspberry Pi par exemple). Je n'ai pas eu le temps de tester complètement avec une carte AMD/ATI, donc pour être sûr d'éviter les galères, il vaut mieux partir sur du NVIDIA. Mais attention, une carte à 30€ suffit du moment qu'elle prend en charge le décodage video.

Pour la mémoire, 1 ou 2Go sera largement suffisant. Ce qui nous donne la liste suivante:

  • 1 connexion HDMI vers l'ampli ou la TV
  • Assez de ressources pour lire des video HD
  • Peu coûteux
  • Petit
  • Silencieux
  • Faible consommation électrique
  • Alimentation externe
  • Carte graphique NVIDIA

Le matériel

Normalement avec cette liste, le budget devrait tourner autour des 200, 300€ max. J'avais pour ma part opter il y a un peu plus de 3 ans pour un PackardBell Imax Mini (équivalent d'un Acer Aspire Revo), comprenant un Intel Atom 230, un chipset ION, 2Go de RAM et 160Go de disque dur. Le tout à l'époque en promo à Carrefour pour 209€. Avec un câble HDMI à 4€ le budget total était de 213€. Dur à l'époque de faire moins. Je parlerais surement dans un futur article de la solution Raspberry Pi pour faire un mediacenter à 30€. Aujourd'hui, j'hésiterais surement avec différentes marques mais en restant sur le même type de matériel (ATOM + chipset NVIDIA ION), comme Asus, Zotax, ou même Shuttle qui propose un modèle complètement passif!

Pour le système d'exploitation, la dernière Fedora 17 est parfaite pour cet usage, forcément. L'installation des pilotes NVIDIA et d'XBMC se faisant depuis les dépôts RPMFUSION. Le fait de disposer d'un vrai PC avec un vrai OS permet de pouvoir utiliser la TV comme écran, pour par exemple surfer, lire ses mails etc. Le tout étant aussi bien plus souple qu'une solution matériel type divx box.

vendredi, août 31 2012

Les paquets PHP n'imposeront bientôt plus Apache

Les dépendances avec les RPMs c'est toujours du bonheur, surtout quand on se rappelle que l'époque où il fallait gérer tout ça à la mimine n'est pas si lointaine. Mais dès que l'on sort des clous, on se rend vite compte que ce n'est pas tout rose.

L'explication est simple, un mainteneur de paquet est bien souvent une grosse loutre oisive. Donc si le paquet marche chez lui, ça marchera chez tout le monde. CQFD.

Typiquement cela concerne les modules ou logiciels optionnels habituellement fait pour un logiciel ou moteur X mais qui peuvent tout à fait fonctionner avec un logiciel/moteur Y. Concrètement, le cas de figure le plus courant étant les paquets PHP. Si vous faites comme tout le monde et que vous utilisez Apache, pas de problème. Mais si vous êtes au choix aventureux, russe ou rusé, il est possible que vous utilisez Nginx par exemple, qui est une solution alternative à Apache. Et du coup, installer un paquet d'un logiciel en PHP qui par dépendance vous installe Apache, ça peut vite vous rendre nerveux...

why the fuck do i need apache

Heureusement, et mieux vaut tard que jamais, le guide des bonnes pratiques pour les paquets PHP vient d'être mis à jour chez Fedora, indiquant enfin, qu'il n'était pas normal d'imposer une dépendance sur httpd (=Apache). Que la vie va être belle maintenant!

A lire: Packaging Guidelines

NB: ceci devrait aussi impacter les paquets RPM sur RedHat et clones, à plus ou moins long terme...

NB2: Mon avocat me signale qu'il reste cependant une petite feinte digne d'un contrat d'assurance: les paquets PHP pourront toujours avoir une dépendance sur Apache du moment qu'ils proposent un fichier de configuration pour ce dernier. J'espère que ces paquets créeront rapidement un paquet <variante>-apache sinon tout cela ne changera pas grand chose...

mercredi, août 8 2012

Fonctionnalités de la Fedora 18

This is not a bug! It's a feature!

Lire la suite...

vendredi, juin 1 2012

Fin de vie de la Fedora 15

A chaque nouvelle sortie de Fedora, la même histoire recommence. La version n-2 devient obsolète et n'est plus maintenue. Alors si vous utilisez une Fedora 15, notez bien dans vos agenda qu'elle sera concidérée comme morte à partir du 26 juin prochain (EOL: End Of Life). Donc plus de mises à jour pour cette version, plus de correctifs de bugs ou de sécurité (le plus gênant). Il est donc important de passer à une version plus récente (Fedora 17 par exemple, autant prendre la dernière).

Pour télécharger une Fedora récente: Le site officiel

mardi, mai 29 2012

Fedora 17 disponible

La version 17 de la Fedora, Beefy Miracle, vient de sortir. Vous pouvez la télécharger sur le site habituel: http://fedoraproject.org/

Concrêtement, la liste des nouveautés est la suivante:

  • Gnome 3.4
  • Gimp 2.8
  • Eclipse SDK juno (en pre-release)
  • GCC 4.7.x
  • Ruby 1.9.3, PHP 5.4, Erlan R15 etc
  • Et encore plus de support du "cloud"...

Rappelons aussi la migration vers /usr, donc /lib, /bin etc seront des liens symboliques vers /usr/lib /usr/bin etc. Du coup la procédure de mise à jour Fedora 16 vers Fedora 17 sera un peu plus complexe que d'habitude.

La liste complète des fonctionnalités de cette Fedora 17 est disponible ici.

Préférez la version torrent pour ne pas avoir de soucis lors du téléchargement.

mercredi, mai 2 2012

Fedora 18, la vache sphérique

Après un vote assez serré, le nom de la Fedora 18 sera donc "Spherical Cow". Le nom reste original, même si cela semble toujours assez proches (trop?) des noms des versions d'Ubuntu (2 mots pour un animal). Au moins ce nom n'évoque plus forcément un plat qui se mange...

Le fait d'avoir un nom pour les versions de Fedora est toujours débatu en ce moment, à voir ce qu'il en ressortira.

Les résultats du vote/sondage:

  1. Spherical Cow (1359 votes)
  2. Halva (1087)
  3. Chamoy (1072)
  4. Tandoori Chicken (964)
  5. Frankfurter (930)
  6. Pop Soda (821)
  7. Ketchy Ketchup (536)

Il est clair que la bouffe ne fait plus recette...

Cette Fedora 18 devrait voir le jour à la fin de l'année, et aucune fonctionnalité n'a encore été figée, la Fedora 17 n'étant pas encore sortie.

Pour rappel, la Fedora 17 est prévue pour le 22 mai 2012, donc bientôt, ce qui voudra aussi dire que la fin de vie de la Fedora 15 approche à grand pas. Mettez à jour donc.

lundi, avril 23 2012

Pensez à voter (pour Fedora)

En pleine élection présidentielle, pour garder le rythme, ne pas perdre la main, tout ça, il est possible de voter en ce moment même pour le nom de la Future Fedora 18. C'est très important, si si, surtout pour ne pas reproduire le drame de la Fedora 17. Celle-ci arrive en effet dans un petit mois, mais avec un nom risible, très Ubuntu-u-esque, le fameux "Beefy Miracle", nom d'un plat typique plein de gras inconnu en dehors des USA (ou presque). Non seulement ce nom est assez ridicule, le thème graphique associé risque de faire autant rêver qu'une choucroute en photo, mais le sujet est transmissible... Rien qu'a voir les propositions pour la Fedora 18, un bon nombre sont encore en rapport avec la bouffe, ça va être très difficile de s'en sortir. Donc aidez Fedora à sortir de cette mauvaise passe en votant!

Les noms éligibles sont:

  • Chamoy (ça peut se manger, si on a très faim...)
  • Frankfurter (La fameuse saucisse de Francfort, donc de la bouffe...)
  • Halva (De la bouffe...)
  • Ketchy Ketchup (De la bouffe...)
  • Pamukkale (excellent, ce n'est pas de la bouffe)
  • Pop Soda (De la boisson...)
  • Spherical Cow (limite là)
  • Tandoori Chicken (De la bouffe...)

Aah il est loin le temps où c'était des noms de savants ou d'écrivains célèbres... Dommage aussi, ils n'ont pas retenu Gloubi-Boulga, pour de la bouffe je l'aimais bien...

Le vote se passe ici: https://admin.fedoraproject.org/voting

Sur la même page, un autre vote important a aussi lieu, pour savoir s'il faut ou non garder le système de nommage pour les Fedora, beaucoup pensent que c'est sacrément inutile et que ça gâche pas mal de ressources sur le sujet (sans compter le juridique). Qu'en pensez vous?

dimanche, mars 25 2012

Problèmes de rafraichissement partiel de l'ecran sous Gnome 3

Si vous rencontrez des problèmes de rafraichissement partiel de l'ecran sous Gnome 3, particulièrement visible sous gnome-terminal, voici une astuce qui vaut le coup d'être testée.

Lire la suite...

mardi, mars 20 2012

Un nom pour la Fedora 18?

Si vous aussi vous trouvez le nom de la future Fedora 17 complètement ridicule, "Beefy Miracle", un nom qui fait en plus très "Ubuntu", c'est le moment de proposer vos idées sur la page officiel dédiée à cette tâche. Il doit y avoir un rapport avec le nom précédent, mais ça peut être très large, et bien sûr éviter les marques et autres noms déposés...

La page est la suivante: ici

Il y aura ensuite une élection pour choisir le meilleur nom.

jeudi, mars 15 2012

Darktable 1.0

Le logiciel de retouches de photos non destructif vient de sortir en version 1.0 après avoir fait deux étapes en "release candidates". La version rc2 est encore disponible dans les dépôts updates-testing, si vous êtes intéressé pour l'essayer:

yum install darktable --enablerepo=updates-testing

darktable 1.0

La version 1.0 finale sera dans les dépôts updates-testing d'ici quelques jours, et finira dans les dépôts updates d'ici une à deux semaines.

Voici la liste des nouveautés:

- Nouveaux appareils supportés:

  • Leica M9
  • NX100/NX5/NX10/NX11
  • Panasonic DMC-GX1
  • Pentax K-r
  • Canon Powershot S100
  • Olympus XZ-1
  • Olympus E-P3
  • Sony DSLR A330
  • Sony NEX-5N
  • Canon EOS 1000D
  • Canon EOS 600D
  • Sony Alpha 390
  • Fuji Finepix HS20EXR

- De nouvelles traductions ou mises à jour

- De nouveaux modules:

  • shadows & highlights
  • Courbe des tonalités améliorée. Opère maintenant sur les canaux a et b

- Des modules retravaillés:

  • import
  • snapshots
  • metadata

- Nouveau cache image

  • accès concurrent et insertion plus rapide
  • réduction de la mémoire nécessaire
  • plus de miniatures stockées sur le disque
  • lecture des jpeg embarqués pour la création des miniatures (import de répertoires plus rapide)

- Amélioration des performances générales sur sqlite3 (journalisation, optimisations des pagesize)

- UI retravaillée, modulaire

- Support des raccourcis clavier (GSoC)

- Support du unity launcher (ubuntu)

- Bar de raccourcis d'outils: exposition, préreglages et styles

- Nouvelle pipette couleur

- Export vers gallerie web avec des boutons suivant/précédent par image

- Suppression de gconf: plus utile, darktable utilise son propre backend

- Des corrections de bugs

Fedora 17: Journée de tests pour Gnome Shell

Vous utilisez Gnome Shell et vous souhaitez participer à l'amélioration de la future Fedora 17, aujourd'hui est la journée de tests consacré à ce dernier:

https://fedoraproject.org/wiki/Test_Day:2012-03-15_Gnome_Shell_and_Extensions

Il faut bien sûr avoir une Fedora 17 à jour (version alpha en ce moment), un LiveCD pourrait arrivé mais pour l'instant il est toujours manquant...

Le but de ce genre de journée est de tester un point précis (ici Gnome Shell et ses extensions) par un maximum de monde, afin de remonter le plus de problèmes, le plus tôt possible. A noter que la version Beta est prévue pour bientôt, normalement le 4 avril.

mercredi, décembre 14 2011

Fin de vie pour la Fedora 14

Juste un petit rappel, la Fedora 14 a dépassé depuis le 9 décembre sa fin de vie (EOL). Donc plus de mises à jour pour cette version, si vous l'utilisez encore, il est important (voire urgent) de passer à une version plus récente (Fedora 16 par exemple).

Pour télécharger une Fedora récente: Le site officiel

mardi, novembre 8 2011

Darktable 0.9.3

La version 0.9.3 du logiciel de retouche photo darktable vient de sortir, avec au programme des améliorations au niveau performance (optimisations de certains traitements en utilisant les instructions SSE), des traductions mises à jour (dont le français), de nouveau réglages (split toning, tone curve, equalizer, color zones) et bien sûr un lot de correction de bugs. Le site du projet a aussi été refait.

Les paquets Fedora pour cette nouvelle version sont en attente vers le dépôt updates-testing, et si tout ce passe bien ils seront disponibles dans les dépôts stables d'ici une bonne semaine. Cliquez ici pour suivre leur avancée.

A noter qu'un des développeurs du projet a fait d'excellents podcasts pour montrer certaines nouveautés par rapport à la version 0.9.2. Il y a en particulier les sujets de la suppression du bruit (denoising) ou de retouche ponctuelle (spot removal).

lundi, août 1 2011

Darktable 0.9.1

Les développeurs du projet darktable tente de proposer des versions plus souvent, ce qui est bien pratique pour pouvoir proposer des RPMs aux utilisateurs Fedora. Ceux-ci pourront ainsi suivre au plus près l'évolution de cette éditeur d'images RAW.

La version 0.9.1 est donc une version corrective de la 0.9, avec en tout 184 patches. Les principales améliorations concernent la lecture des fichiers RAW (en utilisant les nouvelles versions de rawspeed, dcraw et libraw), le HDR, l'historique et des corrections de bugs.

Il y a aussi depuis la version 0.9 un support d'OpenCL afin d'utiliser la carte graphique pour soulager le CPU de certains traitements. A voir si cela est packagé/packageable dans les RPMs, je n'ai pas vraiment eu le temps de me pencher sur le sujet.

Pour plus d'info: site officiel de Darktable

Les paquets darktable 0.9.1 pour Fedora sont dans les dépôts updates-testing, et devraient arrivés dans le dépôt classique dans au minimum 1 semaine.

samedi, juillet 2 2011

Darktable 0.9

Voilà enfin une nouvelle version de l'excellent logiciel d'édition de photo darktable. Après la version 0.8 sortie en février dernier, la 0.9 sortie ce matin devrait arriver dans les dépôts testing sous peu. Si vous êtes courageux et voulez contribuer à la chasse aux bugs, vous pouvez récupérer les paquets là:

Vous pouvez aussi attendre que ça arrive gentilment dans les dépôts testings, ce qui ne devrait pas tarder. Ensuite il faudra au minimum une semaine avant que ça arrive dans les dépôts stables si aucun problème n'est remonté.

Si vous êtes déjà en rawhide/F16, il en faut, cela devrait se faire tout seul lors des prochaines mises à jour. Et si vous êtes encore en Fedora 13 (ou encore plus vieux), pas de chance... Mettez à jour.

Voici la liste des changements, traduction de l'annonce officielle:

  • Detection automatique d'un support pour l'accéleration GPU (pas testé encore sous Fedora)
  • Operations de mixage (blend)
  • Outil de suppression des points (cramés?)
  • Outil de vision en faible luminosité
  • Filtre antibruit basé sur des moyennes non locales (?)
  • Première partie du Google summer of Code de darktable déjà ajoutée
  • Plugin d'ajout de cadre (pour ajouter des bordures carte postale)
  • Travail sur une gamme étendue (tonemapping) bien plus rapide (pour le HDR par ex)
  • Les images modifiées arrivent avec le tag "changed"
  • etc

Et bien sûr l'habituel lot de bugs corrigés et autres améliorations (notamment en terme de rapidité). Merci à l'équipe de développeurs ;) Plus d'information sur le site officiel.

- page 2 de 4 -