On suit la méthode habituelle, en commençant par un éventuel nettoyage des RPMs installés sur la machine avec la commande package-cleanup. Le but étant de trouver les doublons et les paquets orphelins (qui ne sont plus dans les dépôts). Normalement seuls les paquets en double peuvent poser problème.

package-cleanup --cleandupes
package-cleanup --orphans

Il peut être intéressant aussi avant de faire une mise à jour d'une telle ampleur de vérifier les fichiers de configuration non actualisés (les .rpmnew).

find / -name "*.rpmnew"

Nous pouvons commencer la mise à jour, en mettant d'abord à jour les paquets fedora-release:

rpm -Uvh ftp://ftp.free.fr/mirrors/fedora.redhat.com/fedora/linux/releases/12/Fedora/i386/os/Packages/fedora-release-12-1.noarch.rpm ftp://ftp.free.fr/mirrors/fedora.redhat.com/fedora/linux/releases/12/Fedora/i386/os/Packages/fedora-release-notes-12.0.0-4.fc12.noarch.rpm

Maintenant que notre Fedora pense être une Fedora 12, nous pouvons lancer la mise à jour à proprement parler:

yum clean all
yum upgrade rpm yum

Il vaut mieux commencer par nettoyer la base yum, histoire que celui-ci télécharge bien les informations des dépôts de la Fedora 12. Ensuite il est recommandé de mettre à jour yum et rpm, afin de gérer de nouvelles fonctionnalités éventuelles dans la gestion des paquets RPM.

Ensuite nous terminons avec la mise à jour globale:

yum update

NB: Pour rappel je teste ces mises à jour sur des machines virtuelles avant de passer aux machines physiques. Et celà concerne des Fedora installées pour jouer le rôle de serveur, donc avec un minimum de RPMs. Sur une installation classique (bureautique), il y aura plus de RPMs installés (> 1000 paquets), et donc d'autant plus de chance qu'un problème de dépendance se glisse dans votre mise à jour. N'oubliez donc pas de sauvegarder avant!

PS: désolé du retard, je n'ai pas eu le temps de valider la procédure plus tôt. Celle pour passer de F12 à F13 ne devrait pas tarder.